Namibie : Areva veut vendre à 200 millions $ une usine au gouvernement pour résoudre la crise d’eau

 

Afin d’aider la Namibie à résoudre la crise nationale de l’eau qu’elle traverse actuellement, la compagnie Areva Resources Namibia a proposé au gouvernement de lui vendre son usine de dessalement d’eau d’Erongo à 200 millions $.

 

Après quatre années consécutives de sécheresse, le pays a, en effet, du mal à répondre à la demande en eau de sa population et des industries minières. Face à une telle situation, plusieurs compagnies minières ont dû investir dans des projets de mini-centrales hydroélectriques (comme des petits barrages et des forages de puits d’eau profonde) pour augmenter l’offre nationale faible. L’usine de dessalement d’eau d’Erongo, avait, quant à elle, été construite par Areva, pour alimenter sa mine d’uranium de Trekkopje en eau de mer traitée.

 

Consciente que son offre pourrait être interprétée d’une manière ambigüe, la compagnie a tenu à préciser ses intentions. « Nous n’envisageons pas de faire un profit rapide de la vente de l'eau. Areva est ici pour une mine d'uranium, mais en raison de la rareté et la forte demande pour l'eau, conséquence de la sécheresse, cette usine est devenue un atout pour tous les secteurs de l'économie nationale », a déclaré le directeur marketing de la compagnie, Hilifa Mbako (photo).

 

Le gouvernement a déclaré de son côté, vouloir examiner l’offre de la compagnie, et négocier une possible réduction du prix avant d’envisager ou non l’achat de l’usine.

 

L’achat de l’usine pourrait donner une bouffée d’air à la Namibie dans cette crise. En effet, elle a la capacité de fournir 20 millions de mètres cubes d'eau par an à son niveau de production optimal. Cette capacité peut être augmentée à 26 millions de mètres cubes par an, soit plus de la moitié des 50,4 millions de mètres cubes de besoin en eau de pays chaque année.

 

Louis-Nino Kansoun





Source d'information



Inscrivez-vous à la newsletter

 
 
 
Jacques Kamenga : « Je peux vous annoncer que Gécamines a bien soumis une offre de rachat de TFM à TF Holdings » (Entretien)
La Société financière Internationale injecte 200 millions $ dans la Compagnie des Bauxites de Guinée
Mali : Robex Resources récupère le permis d’exploration Kamasso
Afrique du Sud : mise en service de la première usine de traitement de charbon à la mine New Clydesdale
Botswana : échec de la transaction entre Firestone Diamonds et Tango Mining sur la mine BK11
Ghana : Sikasante Mining trouve un partenaire pour développer le prospect aurifère Keyhole
RD Congo : l’étude de la viabilité d’une production de cobalt à Kipoi donne des résultats positifs
Namibie : Le projet d’uranium Tumas utilisera la technologie U-pgrade de Marenica Energy
Tanzanie : Walkabout prévoit un faible taux de production à Lindi
Premiers détails sur la découverte d’une nouvelle variété de nickel rare au Nigéria
Afrique du Sud : Démarrage de la production de charbon à New Clydesdale
Botswana : Un programme d’exploration débutera à Orapa et Gope, fin septembre
Le Botswana obtient un prêt de 125 millions $ pour renforcer les industries de diamants
Mozambique : premières récupérations de rubis à Montepuez
Algérie : Le groupe indonésien Indorama investira 4,5 milliards $ dans le secteur du phosphate
Lire les archives