Guinée : la chute des prix du fer pousse Rio Tinto à abandonner son projet Simandou

 

La deuxième plus grande compagnie minière au monde selon le rapport PwC, Rio Tinto, a décidé de renoncer à son projet de fer Simandou en Guinée en raison de la faiblesse prolongée des cours. C’est ce qu’a déclaré le nouveau CE Jean-Sébastien Jacques, dans une interview accordée au journal The Times. «La surproduction mondiale de minerai de fer fait qu'il est désormais impossible de mener ce projet à bien» a expliqué M. Jacques.

L’information intervient alors que la société a soumis en mai dernier au gouvernement les études de faisabilité bancables du projet, comprenant l’étude de la mine et celle des infrastructures requises.

Le projet Simandou, considéré comme le plus grand gisement inexploité de fer au monde, générerait selon un rapport de 2014, environ 7,5 milliards $ de revenus, et augmenterait de 5,6 milliards $ le produit intérieur brut de la Guinée, ce qui aurait donné au pays la plus forte croissance dans le monde. Ces chiffres expliquent sans doute l’intention du ministre guinéen des mines de poursuivre le projet malgré la décision de Rio Tinto. «Bien que cela reste un défi, nous croyons qu'une solution de financement sera trouvée avec des partenaires qui partagent notre point de vue à long terme», a déclaré M. Abdoulaye Magassouba.

 

Simandou Sud est un projet d’extraction de minerai de fer  auquel est intégré un projet d’infrastructures de transport. Ce gisement de fer, à haute teneur (65,5% Fe), dispose d’une capacité de production annuelle s’élevant à 100 millions de tonnes, en pleine production, pendant plus de 40 ans.

Louis-Nino Kansoun





Source d'information



Inscrivez-vous à la newsletter

 
 
 
Jacques Kamenga : « Je peux vous annoncer que Gécamines a bien soumis une offre de rachat de TFM à TF Holdings » (Entretien)
La Société financière Internationale injecte 200 millions $ dans la Compagnie des Bauxites de Guinée
Mali : Robex Resources récupère le permis d’exploration Kamasso
Afrique du Sud : mise en service de la première usine de traitement de charbon à la mine New Clydesdale
Botswana : échec de la transaction entre Firestone Diamonds et Tango Mining sur la mine BK11
Ghana : Sikasante Mining trouve un partenaire pour développer le prospect aurifère Keyhole
RD Congo : l’étude de la viabilité d’une production de cobalt à Kipoi donne des résultats positifs
Namibie : Le projet d’uranium Tumas utilisera la technologie U-pgrade de Marenica Energy
Tanzanie : Walkabout prévoit un faible taux de production à Lindi
Premiers détails sur la découverte d’une nouvelle variété de nickel rare au Nigéria
Afrique du Sud : Démarrage de la production de charbon à New Clydesdale
Botswana : Un programme d’exploration débutera à Orapa et Gope, fin septembre
Le Botswana obtient un prêt de 125 millions $ pour renforcer les industries de diamants
Mozambique : premières récupérations de rubis à Montepuez
Algérie : Le groupe indonésien Indorama investira 4,5 milliards $ dans le secteur du phosphate
Lire les archives